-ase


-ase

-ase Élément, tiré de diastase, servant à désigner certains ferments (enzymes) : oxydase. N. f. pl. Les ases [ az ] :les enzymes.

élément, tiré de diastase, désignant certaines enzymes.

⇒-ASE, suff.
Suff. formateur de subst. du genre fém. désignant des substances à action enzymatique.
A.— La base est un subst. ou une base sav. désignant une substance :
arginase. « Enzyme permettant l'hydrolyse de l'arginine en urée et ornithine » (attesté dep. 1915, A. CLÉMENTI, Recherches sur l'arginase; action de l'arginase sur la créatine [Arch. ital. de biol., Turin, 1915, pp. 354-60] cité ds l'Index Medicus de 1917; cf. auss. Hist. gén. des sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 446)
lactase. « Diastase sécrétée par certaines levures et possédant la propriété de dédoubler le lactose en glucose et galactose »
lipase. « Enzyme présent dans le suc gastrique et le suc pancréatique, agissant dans la digestion des lipides »
maltase. « Diastase dédoublant le maltose et le saccharose »
protéase. « Diastase hydrolysant les protides »
saccharase. Synon. de sucrase
sucrase. « Diastase qui transforme le saccharose en glucose et lévulose »
tyrosinase. « Ferment oxydant... qui transforme la tyrosine en mélanine »
zymase. « Ferment soluble qui agit sur le sucre pour déclencher la fermentation alcoolique »
B.— La base est un subst. ou une base sav. désignant un processus :
hydrolase. « Diastase réalisant des hydrolyses »
kinase. « Enzyme capable d'activer un autre enzyme » (gr. « mouvoir, mettre en mouvement »)
oxydase. « Ferment soluble qui agit par oxydation »
réductase. « Enzyme catalysant des réactions d'oxyréduction »
synaptase. Synon. de émulsine (diastase); du rad. gr. de « joindre, unir »
synase. « Diastase pouvant produire une synthèse »
PRONONC. — MART. Comment prononce 1913, p. 29 et GRAMMONT Prononc. 1958, p. 28 indiquent que dans les finales en [-z-] l'a est post. et long.
ÉTYMOL. ET HIST.
A.— Étymol. — -ase, par convention, a été la termin. obligatoire des termes désignant des substances à action enzymatique, à l'image de diastase (cf. L. PLANTEFOL, Ét. sur un terme de biol. : enzyme ds Fr. mod. 1968, t. 36, p. 183).
Diastase, empr. au gr. a d'abord été un terme de chir. désignant une espèce de luxation qui consiste dans la séparation ou l'écartement de deux os qui étaient contigus. Le mot servit, en 1833 à désigner l'agent matériel de la solubilisation de l'amidon : ,,la substance ou diastase ainsi définie demeura un temps le type des substances à action biochimique, (...). La découverte d'autres substances douées d'un pouvoir biochimique analogue fit de diastase, mot d'abord spécifique, un terme général, les diastases`` (ID., ibid., p. 178).
Le choix de la finale -ase s'explique aussi sans doute par le grand nombre de subst. du genre fém. en -ase empr. au gr. dans différents domaines sc. : rhét., minér. et surtout, comme pour diastase, chir. et médecine. Cf. p. ex. les termes de chir. et méd. ds LITTRÉ : apostase, distichiase, dracontiase, épicrase, épipolase, épispase, hémostase, lithiase, mydriase, ophiase, phthiriase, sclériase.
Rem. Noter les formations mod. amibiase et trypanosomiase désignant des maladies.
B.— Productivité et vitalité. — Les premiers dér. sont zymase (1860), synaptase (1872), amylase (1875). LITTRÉ enregistre zymase (et les composés néphrozymase, saliozymase), pectase, synaptase. DARM. 1877 ne mentionne pas le suffixe. Les dér. deviennent très nombreux dans les dernières années du XIXe et au début de XXe s. Le suff. reste productif. L. Plantefol (Ét. sur un terme de biol. : enzyme ds Fr. mod. 1968, t. 36, p. 183) écrit que ,,pepsine, trypsine, mots anciens, sont remplacés par peptase, tryptase``. En réalité les propositions d'une nomenclature rationalisée sont une chose, la lang. une autre chose : pepsine, trypsine sont les mots restés vivants.
BBG. — COHEN 1946, p. 68. — DUB. Dér. 1962, p. 20. — DUVAL 1959. — GALL. 1955, p. 15, 252. — GARNIER-DEL. 1961 [1958]. — GRAND. 1962. — Méd. Biol. t. 1 1970. — PLANTEFOL (L.). Ét. sur un terme de biol. : enzyme. Fr. mod. 1968, t. 36, pp. 177-185.

-ase
Élément, tiré de diastase, servant à former de nombreux composés (noms féminins) qui désignent des enzymes. Albuminase, amylase, asparaginase, aspartase, carboxylase, catalase, décarboxylase, déshydrase, desmolase, hydratase, hydrolase, invertase, kinase, lactase, lipase, maltase, oxydase, pectase, phosphatase, protéase, réductase, saccharase, streptokinase, sucrase, synaptase, synase, thrombase, transaminase, tyrosinase, zymase.
N. f. pl. || Les ases. Enzyme.
HOM. Ases, hase.

Encyclopédie Universelle. 2012.